L’UNODC sort le nouveau Rapport Mondial sur la traite

L’Office des Nations Unies Drug and Crime cartographie la Traite

Les Nations Unies (ONUDC) viennent de publier le nouveau Rapport Mondial 2012 sur la traite des personnes dans le monde.

Celui-ci donne un aperçu des caractéristiques et des flux de la traite des personnes aux niveaux mondial, régional et national. Il se penche également sur les efforts déployés par les pays pour lutter contre la traite. Le profil de 132 pays sont aussi repris dans cette nouvelle édition.

Ce rapport est le fruit des résultats du Plan d’action mondial des Nations Unies pour la lutte contre la traite des personnes, adopté en 2010 par l’Assemblée générale. Le présent rapport est le premier de ce genre et se fonde sur des cas de traite de personnes détectés entre 2007 et 2010 (et plus récemment).

Concernant la Belgique, le document reprend plusieurs situations comme :

- Les cas de trafic d’enfants pour la mendicité et dans le but de commettre des délits mineurs. Ceux-ci ont  été signalés dans huit pays d’Europe occidentale et d’Europe centrale, principalement dans les Balkans, mais également en Belgique, en Italie, au Pays-Bas, en Norvège et en Slovaquie.

- Des cas de traite aux fins d’exploitations aux caractères pornographiques ont également été renseignés en Belgique et en Roumanie.

- Par rapport aux origines des victimes acheminées vers l’Europe centrale et occidentale, on retient les flux des  Africains de l’Ouest qui représentent environ 14% du nombre total de victimes détectés en Europe, et ils ont été signalés par 20 pays européens.Ils ont été détectés dans les pays scandinaves, en Autriche, Belgique, France, Allemagne, Grèce, Irlande, Italie, Pays-Bas, l’Espagne, le Royaume-Uni et d’autres pays.

- Les victimes issues des Amériques, dont la quasi-totalité sont issues d’Amérique du Sud et des Caraïbe, représentaient environ 7 % du nombre total des victimes détectés en Europe. Une part importante de ces victimes ont été victimes de la trafic vers l’Espagne. Le trafic issu de l’Amérique du Sud implique aussi 19 autres pays de destination en Europe, dont la Belgique, le Danemark, la France, les Pays-Bas, le Portugal et la Suisse, ainsi que Chypre , la République tchèque et la Roumanie. Ces données montrent un écoulement important du trafic d’êtres humains des Amériques vers le vieux continent.

- En ce qui concerne les victimes d’Afrique du Nord, les victimes marocaines ont été détectées dans neuf pays de l’Ouest et du Centre de l’ Europe, dont la Belgique, la France, l’Italie, les Pays-Bas et en Espagne. Des ressortissants algériens, victimes de la traite ont été recensés en France et en Norvège.

Pour plus de détail, cliquez sur : Rapport Mondial ONUDC traite 2012 (anglais)