Il y a plus de 3600 groupes criminels en Europe

Selon le dernier Rapport annuel d’Europol, l’Union européenne compte plus de 3 600 groupes actifs dans la criminalité organisée sur son territoire. Inquiétant !

Si le chiffre interpelle, les agissements de la plupart des groupes de crime organisé qui sévissent sur le territoire de l’union le sont tout autant. Nombreux d’entre eux ne font pas dans le sentiment.

Dans son rapport sur l’évaluation de la menace de la criminalité grave et organisée (Serious and Organised Crime Threat Assessment Report 2013 – SOCTA), Europol précise que les groupes criminels opèrent de plus en plus sur une base en réseau.  70% des groupes sont composés de membres de plusieurs nationalités et plus de 30% des organisations criminelles actives dans l’UE sont des groupes qui possèdent une poly-criminalité; c-à-d qu’elles sont impliquées dans plus d’un domaine de la criminalité. Près de la moitié de ces groupes poly-criminels sont liés au trafic de drogue, et 20% de ces groupes se livrent à divers trafics de stupéfiants. Le rapport précise encore que la traite et le trafic d’êtres humains,  la facilitation à l’immigration clandestine et le trafic d’armes sont des crimes qui sont aussi souvent liés au trafic de drogue. Ces groupes criminels opèrent de plus en plus dans un esprit d’entreprise, avec une gestion digne de ce nom.

Toujours selon le rapport, les groupes continuent à se spécialiser dans l’immigration clandestine, le trafic d’êtres humains, la contrefaçon et le blanchiment d’argent. Europol a même identifié de nouvelles organisations qui prospèrent grâce à la crise économique et surtout sur Internet.

Par rapport aux menaces de criminalité grave et organisées identifiées dans le rapport SOCTA 2013, il est recommandé d’avoir une action concertée avec tous les états membres de l’UE. Car pour Europol,ces menaces comprennent des domaines de la criminalité qui ont su ce dévellopper récemment ou n’ont pas été considérés comme prioritaires assez tôt. Maintenant, ceux-ci se démarquent par rapport aux autres menaces criminelles en raison de leur impact sur la société.

Sur la base des conclusions de cette évaluation Europol recommande de se concentrer sur les menaces prioritaires suivantes:

- Facilitation de l’immigration clandestine

- La traite des êtres humains

- Les produits contrefaits qui ont un impact sur ​​la santé et la sécurité du public

- La fraude intracommunautaire (MTIC)

- La production de drogue synthétique et les multiples trafics de drogues dans l’UE

- la cybercriminalité

- Le blanchiment d’argent

 

Pour plus de détails, voici le rapport EUROPOL SOCTA 2013 (en Anglais):