L’épave des 900 migrants localisé

La Navy Italienne sur les traces du Cargo

Le 8 mai 2015, la marine italienne a annoncé avoir localisé ce qui ressemble à l’épave du bateau dont le naufrage du 18 avril dernier pourrait avoir coûté la vie à 900 migrants au large des côtes libyennes. Seuls 24 corps ont été repêchés depuis le désastre, car des centaines de personnes étaient enfermées dans les cales du bateau qui a chaviré.

Pas moins de trois bâtiments de la marine italienne, dont deux dragueurs de mines, ont été mobilisés dans les opérations de recherche. Elles ont permis de localiser à 375 mètres de profondeur l’épave d’un bateau de 25 mètres de long correspondant à la description de celui qui a coulé, a précisé la marine dans un communiqué. Prié de dire si les autorités italiennes pensaient qu’il s’agissait bien du bateau transportant les migrants, un porte-parole de la marine a répondu: “Oui (…), l’emplacement et la longueur correspondent, mais nous ne pouvons pas (encore) être certains.”

Photo Italian Navy

Deux survivants du bateau ont été arrêtés en Sicile peu après le naufrage et sont soupçonnés de trafic d’êtres humains. Après avoir interrogé des survivants, les enquêteurs ont conclu que plus de 750 personnes pouvaient se trouver à bord du bateau au moment du naufrage. D’autres estimations vont jusqu’à 900 morts. Vingt-huit personnes ont été secourues. L’émotion suscitée par le naufrage a conduit les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne a annoncé, le 23 avril dernier, un triplement des moyens alloués à l’opération Triton, chargée des recherches et des sauvetages des migrants en Méditerranée.

Malgré les dangers de la traversée, les trafiquants, principalement établis en Lybie, profitent du beau temps pour continuer à larguer des migrants à travers la “Belle Bleue”.

Le week-end dernier, près de 6000 personnes, qui tentaient la traversée, ont été sauvés. Cette année, les migrants arrivent à un rythme effréné battant le record de l’année dernière.

Les installations d’accueil des réfugiés en Italie dans plusieurs régions du Nord, y compris le Val d’Aoste, sont à la limite de l’accueil et refusent déjà d’accueillir de nouveaux arrivants.

Suite à cette découverte, l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), a lancé un appel à une investigation internationale sur ces naufrages mortels : « Ces nouvelles confirme nos pires craintes sur la façon dont se comportent les passeurs sans pitié. S’il est vrai que des centaines de migrants, qui cherchaient à rejoindre l’Europe, ont été piégés sous les ponts d’un navire à la dérive, cela peut être considéré comme un meurtre et peut justifier une enquête internationale”, a déclaré le Directeur général de l’OIM William Lacy Swing.

Photo Italian Navy 3

Photo Italian Navy 2

Autres sources:

  – Il Messaggero: “Strage migranti, localizzato il barcone del naufragio del 18 aprile: «Molti corpi nel relitto»

  – Reuters: “Italy says may have found ship that carried 900 drowned migrants

  – Dailymail: “The underwater tomb for 800 migrants who died crossing the Mediterranean: Haunting images emerge of the doomed boat which sank with women and children locked in the hold

  – Communiqué OIM: “IOM Calls for International Investigation of Mediterranean Shipwreck Deaths”