Des hommes et des stups

Reportage au cœur du trafic à Charleroi

A Charleroi, la réalité du trafic de stupéfiants dépasse parfois la fiction. Pour la comprendre, le journaliste Frédéric Loore et le photoreporter Roger Job se sont immergés durant cinq mois dans le quotidien de l’ORA (Observation, recherche, arrestation). Trois lettres qui désignent l’unité de police judiciaire locale, également connue sous l’appellation légendaire de « brigade des stups ». Pour Paris Match et avec le soutien du Fonds pour le journalisme en Belgique francophone, les deux journalistes ont suivi pas à pas la quinzaine d’enquêteurs de l’ORA au cours de leurs planques, filatures, poursuites et autres interpellations. Ils dévoilent les dessous de leur inlassable traque aux dealers en bord de Sambre et entraînent le lecteur au cœur du trafic de cannabis, d’héroïne et de cocaïne.

Les clandestins originaires du Maroc, issus des filières de traite d’êtres humains, sont recrutés par les organisations mafieuses qui les transforment à bon compte en « market dealers »

Leur reportage montre que quantité de dealers actifs dans la métropole carolo sont des clandestins originaires du Maroc. Issus des filières de traite et de trafic d’êtres humains, ils sont recrutés par les organisations criminelles mafieuses basées aux Pays-Bas et en Belgique qui les transforment à bon compte en « market dealers », face auxquels les autorités judiciaires se trouvent démunies.

LES REPORTAGES EN DEUX VOLETS:

Volet 1 – “Profession: Chasseur de Dealers”:

Photo Stup Match Roger Job-® -

 

Volet 2 -“Au cœur du Trafic”:

Photo Stup Match Roger Job®-