L’argent sale du football

Le foot lave plus blanc

Le crime organisé s’infiltre partout là où il y a de l’argent à gagner ou à dissimuler. Partant, le sport business à l’échelle planétaire étant devenu une activité hautement lucrative, les structures criminelles ont tôt fait de s’y intéresser de près. Le football, singulièrement, présente de nombreux attraits dans la mesure où il offre la possibilité de blanchir de l’argent sale en le masquant derrière le paravent des multiples transactions financières qui s’opèrent désormais dans le monde du ballond rond.

A cet égard, le rapport réalisé par le GAFI (Groupe d’Action Financière) intitulé « Blanchiment d’argent à travers le Football -  est plein d’enseignements. Il décrit plusieurs méthodes de blanchiment dont celle qui concerne l’argent en provenance du trafic de joueurs (Cfr.Point 91 case 13).

Le circuit emprunté par un jeune joueur de football africain à destination de l’Europe est double : il y a d’une part la trajectoire suivie par lui-même ; et d’autre part, celle suivie par le produit financier de son trafic. Ci-dessous, nous avons schématisé ce double flux sur base d’un parcours “standardisé”, en sachant toutefois que ces chemins d’exil peuvent varier suivant les cas. Il n’empêche, les principaux tronçons sont communs à toutes les victimes.

SCHEMA :

Cliquez pour voir l'image en taille réelle.