Est Ce Que Le Potiron Constipe?

L’action stimulante des fibres est accentuée par la présence de mannitol, un glucide complexe aux vertus légèrement laxatives. La consommation de potiron permet ainsi de lutter très naturellement contre une tendance à la constipation.

Sommaire

Est-ce que le potiron est bon pour les intestins ?

Parmi ces aliments on trouve l’artichaut, la poire ou encore l’ananas.

Pour retrouver un ventre un plat, on conseillera de manger une pomme avant chaque repas. Non seulement elle est riche en fibres mais en plus elle rassasie. N’oubliez pas les légumineuses, comme les lentilles ou les haricots secs, et les graines, comme le son d’avoine ou l’épeautre.

2. Les aliments qui se digèrent biencourges

Vous devrez par ailleurs éviter les aliments que vous avez du mal à digérer. Si certains plats vous déclenchent des ballonnements, des flatulences, de la diarrhée ou de la constipation, bannissez-les. On vous recommandera tout particulièrement les courges. Que ce soient les courgettes, le potiron ou le potimarron, ces légumes vous garantiront une bonne digestion et limiteront les ballonnements. Ces légumes contiennent par ailleurs de la pectine, qui retarde l’absorption des sucres et des calories.

Vous pourrez également vous tourner vers le lait d’amande qui est bien plus facile à digérer que le lait de vache, les haricots verts qui sont très respectueux des intestins ou encore le gingembre qui est très efficace pour supprimer les gaz dans l’estomac.

3. Les aliments qui contiennent beaucoup d’eau5 bonnes raisons manger pasteque

Les ventres plats s’obtiennent aussi en privilégiant les aliments qui contiennent beaucoup d’eau. Les aliments les plus riches en eau sont sans surprise les fruits, les légumes et les produits laitiers.

Quels sont les bienfaits de la soupe au potiron ?

D’un point de vue micronutriments, le potiron se distingue grâce à sa bonne teneur en vitamine A, en bêta-carotène et en antioxydants qui ont un rôle protecteur sur l’organisme et favorisent la santé.

Pour 100 g de potiron :

Nutriments

Teneur moyenne

Calories

29 kcal

Eau

91,6 g

Protéines

1 g

Glucides

3,5 g

Lipides

0,1 g

Fibres alimentaires

0,5 g

Calcium

21 mg

Potassium

340 mg

Téléchargez gratuitement les recettes détox de Croq’KilosDétox Croq'Kilos

Comme la plupart des courges, le potiron mérite toute sa place dans nos assiettes en raison de sa haute densité nutritionnelle. Il faut souligner sa richesse en fibres peu irritantes et en antioxydants qui aident l’organisme à lutter contre le vieillissement prématuré des cellules. Le potiron est également une excellente source de glucides qui fournissent de l’énergie bien assimilée par le corps.

Une excellente source de potassium

Le potiron est une excellente source de potassium puisqu’il couvre à lui seul 17 % des apports journaliers recommandés pour seulement 100 g consommés. Le potassium joue plusieurs rôles dans l’organisme. Il intervient notamment dans le mécanisme de contraction musculaire et assure, de ce fait, le bon fonctionnement du cœur. De plus, il intervient aussi dans le mécanisme de transmission nerveuse et permet une bonne communication entre les neurones et les autres cellules de l’organisme.

Une courge riche en vitamine A

Le potiron est une courge particulièrement riche en vitamine A puisqu’une portion de seulement 100 g suffit à couvrir 122 % des apports journaliers recommandés. La vitamine A joue de nombreux rôles dans l’organisme et est particulièrement bénéfique à la santé de la peau, des cheveux et des yeux.

Est-ce que le potiron fait mal au ventre ?

La courge de gauche a beau être présentée comme un « fruit décoratif », elle est comestible, alors que celle de droite, bien qu’elle soit présentée comme un « fruit d’automne » et qu’elle soit bio, ne doit en aucun cas être consommée.

Citrouille et potiron : semblables à la vue, mais pas au goût !

La citrouille est souvent confondue avec son cousin le potiron. Certes, ils se ressemblent et appartiennent tous les deux à la famille des cucurbitaceae (comme le melon et le concombre), mais il ne s’agit pas de la même espèce. La citrouille est une Cucurbita pepo, comme la courge spaghetti, le pâtisson ou la courgette, tandis que le potiron est une Cucurbita maxima , à l’instar du potimarron, de la courge buttercup, de la courge musquée de Provence et du rouge vif d’Étampes. Si les ramifications de cette famille de plantes rampantes vous font perdre votre latin, vous pouvez toujours les distinguer par leur goût : la chair de la citrouille, plus filandreuse, est beaucoup moins sucrée que celle des autres variétés de courges comestibles !

Est-ce que la courge est un légume laxatif ?

Elles contiennent notamment :

  • de 20 à 30 % de protéines ;
  • des minéraux essentiels tels que le zinc, le fer, le magnésium, le phosphore, le potassium, le sélénium, le calcium…
  • des vitamines du groupe B, C, E et A (qui possède un fort pouvoir antioxydant) ;
  • des acides oléiques qui favorisent le bon cholestérol ;
  • ainsi que des fibres qui assurent un transit efficace.

Quels sont les bienfaits de la graine de courge ?

Tout comme les graines de lin, de chia ou de tournesol, les vertus des graines de courge ne sont plus à prouver. Leur composition en fait des légumes secs excellents pour le système immunitaire, digestif et urinaire ; pour la peau, les yeux, l’humeur ou encore la qualité du sommeil. Elles étaient d’ailleurs déjà utilisées il y a plusieurs millénaires pour leurs bienfaits sur la santé humaine. De nos jours, en plus de leurs qualités gustatives, elles sont privilégiées pour soulager certains troubles courants.

Les graines de courge pour le système urinaire et la prostate

Nous entendons souvent parler du lien entre graine de courge et prostate, mais qu’en est-il en réalité ? Elles ont en fait une action diurétique avérée. En augmentant le volume et la fréquence des mictions, les graines aident à lutter contre les infections de l’appareil urinaire et contre l’incontinence. Cette propriété diurétique agit également sur l’hypertrophie de la prostate.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) leur reconnaît un usage médicinal pour soulager les symptômes de la vessie irritable et ceux liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate. Si les graines de courge apaisent les troubles de la miction et améliorent le confort urinaire, elles ne peuvent évidemment pas soigner une cystite en remplacement d’un traitement médical.

Quel aliment pour débloquer les intestins ?

Il est recommandé de ne pas fumer et de réduire sa consommation d’alcool à 1 verre par jour.

Bien s’hydrater

Bien s’hydrater participe au rétablissement du transit intestinal. Boire de l’eau est donc particulièrement conseillé en cas de constipation : l’eau complète l’effet des fibres sur la digestion et hydrate les selles, ce qui en facilite l’élimination. Lors d’épisodes de constipation, un professionnel de santé peut vous conseiller de boire une eau minérale riche en magnésium : cet oligoélément est connu pour son effet laxatif. Les jus de fruits frais peuvent également aider à améliorer le transit. Le jus de pomme, de raisin ou d’agrumes est particulièrement conseillé en cas de constipation. L’idéal est de ne pas ajouter de sucre à votre boisson.

A lire aussi :  Est Ce Que Le Lait Constipe Chez L'Adulte?

Comment puis-je prévenir la constipation ?

La bonne nouvelle est que le plus souvent, de petits changements des habitudes peuvent réduire le risque de constipation :

  • Essayez de consommer 30 g de fibres par jour en mangeant plus de fruits, de légumes et de céréales complètes.
  • Préférez les abricots, les pommes, les prunes, les pruneaux et les raisins : ils contiennent naturellement du sorbitol, un sucre à effet laxatif doux.
  • Buvez beaucoup de liquides (environ 8-10 verres par jour), de préférence de l’eau, pour éviter la déshydratation.
  • Essayez d’aller aux toilettes à la même heure tous les matins et de prévoir suffisamment de temps pour aller à la selle.
  • Essayez de faire au moins 150 minutes d’activité physique par semaine, comme la marche, la course à pied, le vélo ou la natation.
  • Changez de position aux toilettes et essayez de poser vos pieds sur un petit marchepied. C’est un moyen simple de faciliter l’évacuation des selles.
  • Essayez des techniques de relaxation telles que les exercices de respiration profonde ou la méditation si vous sentez que des facteurs psychologiques sont à l’origine de votre constipation.

Sources :

Quel aliment pour bien vider les intestins ?

Les fruits dotés d’une faible teneur en sucre comme les pommes et les agrumes sont à privilégier. Toutefois, les bananes sont également très bénéfiques pour l’intestin.

Les légumes sont aussi d’excellents remèdes contre le trouble du transit intestinal. Ils regorgent en minéraux, des éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Mais pour profiter pleinement de leurs effets bénéfiques, il faut les consommer crus. Vous pouvez par exemple préparer des salades ou confectionner du jus de légumes frais. Les légumes à tiges comme le céleri sont à privilégier.

2. Algues

Pour nettoyer le côlon, certaines algues comme la spiruline sont de bons alliés. Elles sont capables d’absorber toutes les toxines dans les intestins. Elles sont aussi des remèdes efficaces contre la constipation car elles permettent de lubrifier les selles.

3. Avocats et huiles végétales

Les avocats et certaines huiles végétales comme les huiles de graine de raisin, d’olive et de graine de tournesol apportent aussi une aide précieuse lors du nettoyage de l’intestin. Riches en bons omégas, ils nourrissent l’intestin et lubrifient la muqueuse intestinale.

4. Céréales et légumineuses

Ces aliments peuvent également donner de bons résultats lors d’un nettoyage intestinal. L’atout majeur des céréales et légumineuses, c’est qu’ils améliorent le fonctionnement du système digestif et la circulation sanguine. En outre, ils forment une sorte de protection qui empêche le développement des troubles intestinaux.

5. L’eau

Pour améliorer l’hygiène intestinale, une bonne hydratation est aussi requise. L’eau favorise l’élimination des toxines qui peuvent ralentir le transit et causer différents troubles digestifs et intestinaux.

Nettoyer l’intestin avec des solutions naturelles

De nombreux remèdes naturels sont efficaces pour nettoyer les intestins. C’est le cas des tisanes à base de plantes médicinales et du thé vert.

Comment faire sortir un bouchon de selle naturellement ?

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin. Vous trouverez ci-dessous, les au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Pour évacuer un bouchon de selle naturellement il est possible d’adopter une alimentation riche en fibres : comme des pruneaux, des légumes, de l’avoine, etc; de s’hydrater avec de l’eau riche en magnésium et de pratiquer une activité physique de façon régulière.

Mais généralement, cela ne suffit pas à évacuer un fécalome; ceci est plus préconisé en mesures préventives. Il existe plusieurs façons d’évacuer un bouchon de constipation : par un toucher rectal, la prise de laxatifs ou un lavement. Si cela n’est pas suffisant une opération peut être envisagée. Il existe plusieurs moyens pour ramollir les selles dures.

Vous pouvez changer votre alimentation en consommant plus de fibres, boire plus d’eau, ou encore faire de l’exercice. Vous pouvez également essayer des laxatifs doux ou des suppositoires si les autres méthodes ne fonctionnent pas. Obtenez un rendez-vous en moins de 5 min avec l’un de nos praticiens en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux dans un établissement près de chez vous ! Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la Gastro-entérologie chez ELSAN 1er opérateur de santé privé en France 28 000 collaborateurs 45 000 naissances par an 4 200 000 de patients chaque année 7 500 médecins 140 établissements : Fécalome | Elsan

Comment déclencher les selles constipation remède Grand-mère ?

Manger des bananes – Les études indiquent que la banane permet de soulager la constipation, Elle contient en effet de la pectine et de l’amidon résistant qui forment une barrière dans l’intestin et qui permet de faciliter le mouvement des aliments et leur évacuation.

Pourquoi mes selles restent coincées ?

La plupart du temps, la constipation fonctionnelle est causée par de mauvaises habitudes alimentaires, l’inactivité physique, le stress, l’anxiété ou la présence d’hémorroïdes ou de fissures anales qui font que la personne se retient d’aller à la selle.

Quel est le laxatif le plus rapide ?

MICROLAX ® Sorbitol Citrate et Laurilsufoacétate de sodium est un laxatif par voie rectale qui traite les symptômes de la constipation occasionnelle. Ce laxatif soulage votre constipation occasionnelle en 5 à 20 minutes et son action locale permet une libération rapide et prévisible.

Comment débloquer une constipation sévère ?

Boire de l’eau pour éviter la constipation – On le sait : il faut boire quotidiennement entre 1,5 à 2 litres de liquides par jour pour être en forme.

Comment faire quand les selles ne veulent pas sortir ?

Pour les personnes constipées, les médecins recommandent d’aller à la selle 2 fois par jour environ 30 minutes après un repas et ne pas faire d’efforts de poussées pendant plus de 5 minutes (car cela augmenterait les risque d’hémorroïdes). Ce « rituel » favorise ainsi l’évacuation des selles.

Comment faire sortir une selle trop grosse ?

L’occlusion intestinale est la complication la plus courante du fécalome. Elle doit être prise en charge en urgence. Dans d’autres cas plus rares, le fécalome peut entraîner une perforation de la paroi rectale, une ulcération rectale, une compression vésicale, une ischémie artérielle, une incontinence anale ou encore un syndrome compartimental.

Cet article médical a été relu et validé par un médecin spécialiste en gastro-entérologie au sein d’un établissement ELSAN, groupe leader de l’hospitalisation privée en France. Il a un but uniquement informatif et ne se substitue en aucun cas à l’avis de votre médecin, seul habilité à poser un diagnostic.

Pour établir un diagnostic médical précis et correspondant à votre cas personnel ou en savoir davantage et avoir plus d’informations sur votre pathologie, nous vous rappelons qu’il est indispensable de prendre contact et de consulter un médecin.

Vous trouverez ci-dessous, les spécialistes gastro-entérologues au sein des hôpitaux privés ELSAN, qui vous reçoivent en RDV près de chez vous, dans l’un de nos établissements.

Pourquoi ne Faut-il pas manger de la soupe le soir ?

Pour perdre quelques kilos, il est possible de miser sur plusieurs techniques. On peut se tourner vers des méthodes sportives, telles que des body challenge, mais aussi se concentrer sur son alimentation. Certaines personnes font un rééquilibrage alimentaire ou commencent à suivre des régimes, un jeûne intermittent ou encore une monodiète pour mincir. D’autres décident de ne manger qu’une soupe le soir car ce plat est réputé pour nous aider à perdre du poids.

Perte de poids : est-il conseillé de manger uniquement une soupe le soir ?

Selon la diététicienne et nutritionniste Laura Tajan, se nourrir exclusivement d’une soupe au dîner est une « très mauvaise idée ». Elle explique que chaque personne doit ingérer un minimum de calories par jour pour subvenir aux besoins du corps. « En mangeant seulement une soupe, on ne consomme pas assez de calories. On est au-delà du déficit calorique, on sera dans l’hypocalorie. L’organisme, qui a une bonne mémoire, ne comprendra pas pourquoi on lui enlève autant de calories », développe-t-elle.

La nutritionniste indique que ce dîner hypocalorique ne permet pas d’obtenir les résultats escomptés.

Pourquoi manger la soupe le soir ?

Il est vrai qu’une soupe le soir aide à perdre du poids ! Grâce à son caractère détoxifiant, brûle-graisse et coupe-faim, elle est naturellement saine et permet de maigrir en un temps record. Mais toutes les soupes et manières d’en consommer ne sont pas bonnes à prendre. Fourchette & Bikini vous explique tout !

Les bienfaits et avantages de la soupe le soir

A lire aussi :  Est ce que les bananes constipent?

Un repas sain et détoxifiant

C’est indéniable, adopter le dîner soupe est une bonne idée ! Excellente pour l’organisme grâce à son apport en fibres, vitamines, minéraux et antioxydants, la soupe contient assez de valeurs nutritionnelles pour ne pas créer de carences tout en maigrissant. En plus de pouvoir contenir cinq légumes dans un seul repas, elle est détoxifiante et brûle les calories de façon saine et naturelle.

Un bon coupe-faim

La soupe a l’avantage d’être très peu calorique et rassasiante. Grâce à sa forte teneur en eau et en fibres, elle remplit l’estomac tout en faisant fondre votre silhouette ! Vous ne risquez donc pas de vous affamer en la consommant, car elle agit comme un coupe-faim.

Un large choix de recettes et de saveurs

Ne vous privez pas sur la variété des ingrédients : chou, carotte, tomate, épinard, poivron, concombre, oignon, panais, poireau, brocoli, aubergine, courgette, pomme de terre…

Quels sont les aliments qu’il faut éviter de manger le soir ?

Nous pensons par exemple aux aliments qui sont peu digestes, qui demandent une digestion plus longue et/ou dont les composants sont assimilés plus lentement par l’organisme. Car un corps en phase de digestion est un corps occupé et qui ne se repose pas. Vous pouvez trouver le repos mais entre crampes, spasmes, gaz et autres acidités, ce n’est pas le repos réparateur que notre corps apprécie. Aussi, la nuit, nous dépensons moins d’énergie. Alors s’il apprécie les aliments énergétiques le matin ou au déjeuner, ils sont à éviter le soir. 10 aliments à éviter le soir

1. Les charcuteries

Saucisson sec, rillettes de porc, lardons, pâtés : c’est délicieux, nous sommes d’accord. Mais certaines charcuteries peuvent aussi être salées* ! Ainsi, leur consommation le soir accroît le risque de nous lever pour nous réhydrater la nuit.

2. Les fritures (aliments trop gras / trop salés)

Frites, beignets, et autres mets cuits en friture ont une forte teneur en graisses… difficilement assimilables par l’organisme. Ainsi le corps travaille, et ne se repose pas.

3. Aliments trop sucrés

Comme les plats trop salés et trop gras, les plats « trop » sucrés sont difficiles à digérer. Et demandent à notre organisme du travail, non du repos.

4. La viande rouge

La viande rouge est riche en protéines. Et les protéines sont longues à digérer car longues à assimiler.

Pourquoi il ne faut pas mixer la soupe ?

• Les potages mixés sont moins riches en fibres que ceux avec des (gros) morceaux de légumes.• Pour un effet diurétique, privilégiez des légumes comme le cresson ou le poireau.• La pomme de terre est très liante car riche en amidon. Mais lorsqu’on la cuit trop longtemps, l’index glycémique grimpe en flèche. Pour l’effet liant, il est préférable d’ajouter du potiron ou de la courgette au potage (à mixer).• Si vous faites attention à votre ligne, évitez l’ajout de sucre (comme dans la soupe aux tomates), de mie de pain, de pommes de terre ou de miel. Ayez la main légère sur la crème, les fromages crémeux ou le fromage râpé, les lardons et les croûtons.• Préparez toujours du potage avec des légumes frais. Ne les conservez pas plus de 3 jours au réfrigérateur, car ils perdent progressivement leurs nutriments. Si vous n’avez pas le choix, utilisez des légumes surgelés, (pré)cuits quelques heures seulement après leur récolte.• Evitez les potages en conserve ou en brique. Ils regorgent de sel, d’additifs et de sucre.

Quel repas le soir pour perdre du ventre ?

En plus de ne pas être trop difficiles à digérer, ces derniers peuvent même aider à perdre du ventre en optant pour les bons ingrédients.

Les nutritionnistes recommandent de constituer un repas léger incluant 50 g de protéines et des légumes. Pour les protéines, tournez-vous vers les poissons, les crustacés, ainsi que les viandes blanches comme la dinde. Des tranches de jambon peuvent également être servies de manière occasionnelle. En complément des protéines, une belle portion de légumes constitue un repas du soir léger et parfait pour perdre du ventre. Il est toutefois recommandé de préférer les légumes cuits ou préparés en soupe, car ils sont plus faciles à digérer. Pour des résultats rapides, certains légumes de saison achetés au marché sont à privilégier comme les (…)

(…) Cliquez ici pour voir la suite

Quand ne pas manger un potimarron ?

Si le goût est neutre ou légèrement sucré, la courge est comestible.

  • Photographiez la courge avant sa consommation pour permettre une meilleure identification de l’espèce consommée.
  • Conservez les restes de repas (soupe, purée…) qui pourront éventuellement être utiles à des recherches de toxiques dans la courge consommée.
  • Ne consommez pas de courges sauvages qui poussent « spontanément » dans un jardin.
  • Ne récupérez pas les graines des récoltes précédentes pour les ressemer. Achetez de nouvelles graines à chaque nouvelle semence pour les planter dans votre potager.
  • Les courges ornementales (coloquintes) sont toutes toxiques et ne doivent pas être consommées. Lorsque vous en achetez, vérifiez l’étiquette ou demandez conseil aux vendeurs sur les lieux de vente.
  • Sources : Cette année encore, attention aux courges amères, Anses le 27 octobre 2022 et le Centre Antipoison de Belgique.

    Comment faire pour vider le gaz dans le ventre ?

    Comment Vider Son Ventre Des Gaz Comment vider son entre des gaz

    1. Presser l’abdomen. Pour se débarrasser rapidement des gaz intestinaux, un bon moyen est de comprimer l’abdomen.
    2. Faire un massage abdominal.
    3. Prendre du thé contre les gaz.
    4. Boire un jus laxatif.
    5. Médicaments de la pharmacie.

    Comment faire sortir tout les gaz du ventre ?

    Serrer les genoux contre le ventre – Dernière technique pour faire sortir les gaz bloqués dans le ventre : serrer les genoux contre le ventre. Allongez-vous sur le dos en gardant la tête alignée avec la colonne vertébrale. Commencez par plier un premier genoux avant de ramener le second.

    Comment vider son ventre des gaz position ?

    Cobra – Allongez-vous sur le ventre, les paumes des mains à plat sur le sol, à la largeur des épaules. En même temps, vous allez étirer votre torse et ramener votre tête en arrière en appuyant votre pubis sur le sol.

    Comment vider l’air de mon ventre ?

    3. Massez-vous – Idéal pour digérer, chasser les ballonnements et limiter l’accumulation des graisses, le massage du ventre est simple et rapide à réaliser. Comment s’y prendre ? Repérez le point situé à 3 doigts au-dessous du nombril. Les mains posées à plat sur le ventre, les paumes à hauteur du nombril, appuyez vos doigts sur cette zone, étirez-les vers l’extérieur en inspirant, puis expirez.

    Comment faire sortir le gaz du ventre naturellement ?

    Que manger pour réduire les flatulences ? – Le fenouil est recommandé en priorité aux personnes qui souffrent de gaz et de ballonnements. Il réduit les flatulences et autres pets incommodes et il réduit l’acidité gastrique de l’estomac. Le charbon végétal connu sous le nom de charbon actif est très efficace pour lutter contre les gaz.

    Cette poudre noire est le résultat de la combustion à haute température du bois de saule, peuplier et/ou de tilleul, de coques de noix ou de noyaux d’olive. Ce charbon a la particularité d’être une éponge capable d’absorber jusqu’à 100 fois son volume en gaz. Les épices et aromates sont aussi appréciés pour leurs effets carminatifs.

    GAZ & BALLONNEMENTS : TOUT LE MONDE EST CONCERNÉ (si si, même les princesses!)

    VIDEO

    Le cumin, la cardamome et le gingembre peuvent donc trouver place dans vos recettes de plats maison. : Quelle tisane pour évacuer les gaz intestinaux ?

    Pourquoi les gaz ne sortent pas ?

    Rubberball/Mark Andersen via Getty Images Rubberball/Mark Andersen via Getty Images SANTÉ – C’est inconfortable, malpoli et parfois embarrassant, mais le ballonnement est quelque chose que nous connaissons tous plus ou moins. La raison n’est pas seulement votre dernier repas de famille.

    Quelle est la différence entre du potiron et du potimarron ?

    On constate une différence également pour la chair, celle du potimarron est plus tendre que celle du potiron.

    Côté goût, sa chair épaisse se rapproche de la purée de marrons. Sa couleur peut varier de rouge à rouge brique ou rose, bronze ou même vert. À la différence du potiron, il n’est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson. Sans oublier les graines ! Bien conservé dans un endroit frais et sec, ce légume peut se conserver jusqu’au mois d’avril de l’année suivante.

    D’autant que plus il est conservé, plus ses qualités gustatives et nutritives sont importantes. Ce serait un bon moyen de profiter de sa teneur en carotène, deux fois plus importante que dans les carottes !

    A lire aussi :  Est Ce Que Le Melon Constipe?

    A lire aussi :

    ⋙ Pourquoi et comment fête-t-on Halloween ?⋙ Châtaigne et marron : comment faire la différence ?⋙ Gui et houx : comment les différencier ?

    Pourquoi ne pas enlever la peau du potimarron ?

    Justement, une question se pose quand on passe à l’étape de la préparation : doit-on garder la peau ou peut-on la manger ? A vrai dire, il existe plusieurs règles sur le sujet et toutes les peaux ne sont pas bonnes. Aujourd’hui on fait le tri :potimarron, citrouille ou butternut, on vous éclaire sur le sujet. Alors on garde la peau ou pas ? Voici la réponse !

    La règle est simple : on ne garde la peau d’un cucurbitacé uniquement s’il s’agit d’un potimarron. En effet, la peau très fine de ce légume, une fois cuite, peut être consommée sans difficulté. Son goût ne sera pas trop prononcé, ni désagréable après cuisson contrairement à d’autres variétés de courge.

    Celle de la butternut ou encore du potiron, à l’inverse, est trop épaisse et peut avoir un goût vraiment amer, pas très apprécié. Ainsi, peu importe de quelle variété il s’agit : seul le potimarron garde sa peau.

    Quelle est la différence entre un potiron et un potimarron et une citrouille ?

    Pour sa part, le potimarron offre généralement une couleur rouge à rouge brique, mais il peut aussi être rose, couleur bronze ou encore verte. Une différence de pédoncule entre la citrouille et le potimarron Champ de citrouillesChamp de citrouillesUne citrouille

    On peut également facilement distinguer la citrouille du potimarron en observant leurs tiges. En effet, le pédoncule du potimarron est identique à celui du potiron, dont l’aspect et le toucher souple font penser à un bouchon de Liège tendre et spongieux. De son côté, le pédoncule de la citrouille est fibreux, dur et marqué de cinq côtes anguleuses.

    Une différence de texture et de goût entre le potimarron et la citrouille

    Chair du potimarronChair du potimarronLa chair de la citrouille et du potimarron a aussi une différence notable de texture et de goût.

    • Chez la citrouille, on observe une chair jaune-orangé, filandreuse et relativement sèche, dont la saveur peut beaucoup varier d’une variété à l’autre. Aussi, on trouve des citrouilles naturellement très savoureuses, et d’autres aux qualités gustatives assez pauvres.
    • Du côté du potimarron, on observe une chair jaune et farineuse, dont la saveur rappelle celle d’une délicieuse purée de châtaignes.

    Quel est le meilleur légumes pour aller aux toilettes ?

    Ce sont ces dernières qui fixent l’eau dans le tube digestif et favorise l’élimination des selles.

    Voici quelques exemples d’aliments sources de fibres :

    • Les céréales : blé entier, seigle, avoine, orge, sarrasin, boulgour, maïs, épeautre ;
    • Les légumes : carotte, courgette, courge, asperge, pomme de terre (à consommer de préférence sans la peau), patate douce, chou de Bruxelles, brocoli, pois, épinard, navet, haricot ;
    • Les fruits : orange, pamplemousse, pêche, nectarine, poire, pomme, papaye, fruits séchés (pruneaux, figues, dattes).

    Les bienfaits du pruneau

    Le pruneau est le fruit séché d’un type de prunier. Il est depuis longtemps reconnu pour ses bienfaits pour le transit : c’est un fruit à indice glycémique modéré mais très riche en fibres solubles et insolubles. Il favorise donc l’apparition de la sensation de satiété ainsi que le transit.

    Les produits céréaliers complets

    Une céréale est complète lorsque les trois éléments principaux qui la compose ont été conservés :

    • l’enveloppe (ou son), riche en fibres ;
    • le germe, renfermant les nutriments ;
    • la graine, contenant glucides et protéines.

    Une céréale est raffinée lorsque l’on supprime le son et le germe pour ne garder que le corps, ce qui l’appauvrit en fibres et nutriments tout en conservant son indice glycémique élevé.

    Les céréales complètes sont donc elles aussi source de fibres et participent au bon déroulement de notre transit intestinal.

    Voici quelques exemples des produits céréaliers complets : le pain, les biscottes ou les pâtes à base de farine complète, le riz complet, le maïs, la semoule complète, le boulgour, l’orge, l’avoine, le seigle, auxquels on peut associer certaines plantes considérées comme des “pseudo-céréales” telles que le sarrasin, le quinoa ou encore le lin.

    Les aliments à éviter lorsque l’on est constipé

    Les produits céréaliers raffinés

    Les produits céréaliers raffinés sont fabriqués à partir de farine dite “blanche”, par opposition à la farine complète.

    Quels légumes ne pas manger en cas de constipation ?

    Les réponses avec Mélanie Mercier, diététicienne :

    « En cas de constipation chronique, en première ligne, il faut éviter le riz et les carottes cuites. Il y a donc des aliments à éviter mais c’est aussi souvent une question d’hydratation. Si on ne boit pas assez d’eau et qu’on réabsorbe l’eau, finalement les selles ne sont pas assez hydratées, et cela crée de la constipation. La première chose à faire est donc de bien s’hydrater. Les eaux magnésiennes vont stimuler le péristaltisme (contraction de l’intestin) mais l’eau du robinet peut suffire amplement à hydrater. »

    Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !

    Quel aliment fait ramollir les selles ?

    Consommer des fibres pourra vous aider momentanément, mais n’hésitez pas à consulter un médecin

    si le problème est plus structurel.

    À lire aussiPourquoi mon figuier ne donne-t-il pas de fruits ?

    Kiwi Les kiwis aident à ramollir les selles. Adobe Stock

    Plusieurs études ont prouvé le rôle du kiwi dans la diminution de la constipation. Ce fruit originaire de Nouvelle-Zélande est composé de fibres solubles et insolubles qui facilitent le transit et augmentent la fréquence des selles. En effet, une fois présentes dans le tube digestif, les fibres se gorgent d’eau et génèrent des selles molles qui se déplacent plus facilement. Alternative naturelle aux laxatifs, le kiwi peut être consommé à tout moment de la journée, nature ou avec un yaourt, par exemple.

    Le kiwi, de la famille des actinidiacées, a été introduit en France en 1927 en tant que plante médicinale. Il consiste en une longue liane vigoureuse, qui s’acclimate parfaitement sous un climat tempéré. Le kiwi aime les terres fertiles et bien drainées ; il exige une bonne exposition, de préférence à l’ouest. Les premiers fruits apparaissent au bout de trois à quatre ans.

    À lire aussiPourquoi mon kiwi ne donne-t-il pas de fruits ?

    Raisin Fruit bénéfique pour la santé, le raisin contient beaucoup de fibres. Thierry RYO / stock.adobe.com

    Pour lutter contre les maux de ventre et les ballonnements, il est conseillé de consommer du raisin.

    Comment débloquer la constipation rapidement ?

    Votre organisme s’habituera peu à peu à un horaire régulier.

    Allez-y dès que vous en avez envie, sans laisser passer le besoin.

    Prenez votre temps aux toilettes sans pour autant faire trop d’effort pour « pousser ».

    L’utilisation d’un marchepied ou les toilettes « à la turque » favorisent la progression des selles dans le canal anal.

    Modifier son alimentation pour ne pas être constipé(e)

    Une alimentation équilibrée est un facteur qui peut vous libérer de la constipation.

    Consommez des aliments riches en fibres alimentaires pour augmenter la fréquence des selles et améliorer leur consistance. Les fibres ont un effet sur le transit par leur capacité à augmenter l’arrivée d’eau dans le côlon, par un effet stimulant direct sur l’intestin, et/ou par leur fermentation par les bactéries. Cette fermentation peut être à l’origine d’une sensation de ballonnement, de distension abdominale et de gaz.

    Privilégiez les légumes verts et les fruits frais.

    Consommez, de façon progressive, du pain ou des biscuits au son ou aux céréales complètes ainsi que de légumineuses.

    Augmentez progressivement sur deux semaines la quantité de fibres pour ne pas entraîner de douleurs ou un ballonnement et atteindre une consommation supérieure à 15 grammes par jour et jusqu’à 40 grammes (25 grammes par jour sont en général suffisants).

    Buvez de l’eau régulièrement et en quantité suffisante pour être bien hydraté(e) et améliorer l’efficacité des fibres alimentaires qui retiennent l’eau (au moins 1,5 litres par jour en l’absence de contre-indication médicale : eau, soupes, tisanes, etc.) Les eaux riches en magnésium sont recommandées pour leur rôle laxatif.

    Évitez les aliments trop gras et trop sucrés.

    De multiples manières de consommer les fibres

    Pour une alimentation suffisamment riche en fibres, vous pouvez adopter de nouvelles habitudes :

    • mangez cinq portions de fruits et légumes par jour, en privilégiant les légumes, au cours des repas et, lorsque vous avez une petite faim entre deux repas, un fruit ou un légume cru ;
    • consommez davantage de produits aux céréales complètes (pain, riz, pâtes etc.) et des légumes secs (haricots, pois chiches, pois cassés, lentilles…) ;
    • consommez des fruits secs (pruneaux…), des fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes…) ;
    • pour cuisiner, remplacez la farine blanche par de la farine complète ;
    • essayez des céréales que vous ne connaissez pas (orge, seigle, avoine, quinoa, etc.)

    Pour éviter les ballonnements, il est préférable d’augmenter progressivement votre consommation d’aliments riches en fibres sur plusieurs semaines.

    De nombreux aliments en contiennent dans des proportions intéressantes :

    Fibres alimentaires dans les légumes crus

    Fibres alimentaires dans les légumes secs non cuits

    Fibres alimentaires dans les fruits secs oléagineux

    Fibres alimentaires dans les fruits frais

    Fibres alimentaires dans les produits céréaliers

    Aliment (portion de 100 g) Valeur en fibres alimentaire
    Artichaut 5 g
    Carotte 3 g
    Poireau 4 g
    Chou 4 g
    Épinard 6,5 g
    Soja 25 g
    Mâche 5 g
    Persil 9 g
    Petits pois 12 g
    Aliment (portion de 100 g) Valeur en fibres alimentaire
    Haricot sec 25 g
    Lentilles 12 g
    Pois cassés 23 g
    Pois chiche 23 g
    Flageolet 25 g
    Aliment (portion de 100 g) Valeur en fibres alimentaire
    Amande 14 g
    Cacahuète 8 g
    Datte 9 g
    Figue sèche 18 g
    Noix de cajou 3,5 g
    Noix de coco 24 g
    Pruneau 17 g
    Raisin sec 7 g
    Aliment (portion de 100 g) Valeur en fibres alimentaire
    Figue fraîche 5 g
    Fraise 2 g
    Framboise 7,5 g
    Groseille 7 g
    Pêche 2 g
    Poire avec peau 3 g
    Pomme + peau 3 g
    Aliment (portion de 100 g) Valeur en fibres alimentaire
    Farine complète 9 g
    Pain complet 8,5 g
    Pain blanc 1 g
    Pain intégral 9 g
    Riz blanc 1,5 g
    Riz complet 4,5 g
    Son de blé 40 g

    Source : Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation chronique de l’adulte.

    Qu’est-ce qui peut bloquer les selles ?

    Certains laxatifs sont sans danger en cas d’usage prolongé. D’autres laxatifs ne doivent être utilisés que ponctuellement. Certains laxatifs sont efficaces dans la prévention de la constipation, d’autres dans son traitement. Il existe plusieurs classes de laxatifs, y compris celles qui suivent :

    • Récepteurs aux opioïdes mu

    Les laxatifs de lest, comme le son et le psyllium (également présent dans les fibres de nombreux légumes) augmentent le volume des selles et absorbent l’eau. L’augmentation de volume stimule les contractions normales de l’intestin et les selles plus riches en eau sont plus molles et plus faciles à évacuer. Les laxatifs de lest agissent lentement et doucement, et constituent l’un des moyens les plus sûrs d’assurer un transit régulier. Ces laxatifs sont généralement administrés en petites quantités au début du traitement. La dose est augmentée progressivement jusqu’à l’obtention de selles régulières. Les laxatifs de lest doivent être associés à la consommation d’importantes quantités de liquides. Ces agents peuvent provoquer une augmentation des gaz intestinaux (flatulences) et des ballonnements.

    Les émollients fécaux, comme le docusate ou l’huile minérale, agissent lentement pour ramollir les selles et faciliter leur évacuation. De plus, l’augmentation modérée du volume des selles provoquée par ces médicaments stimule les contractions normales du côlon et facilite ainsi l’exonération. Cependant, certains patients trouvent le ramollissement des selles désagréable.